En mode ado orange

Suivez la Direction de santé publique de la Montérégie sur Facebook:

Haut de page
Image Alt

L’alimentation

L’alimentation

Mieux comprendre

L’adolescence est une période de plus grande autonomie durant laquelle l’entourage (les amis, par exemple) et les milieux de vie peuvent influencer de façon favorable ou non les choix alimentaires des jeunes. Comme parent, vous pouvez sensibiliser votre ado à l’importance de ses choix alimentaires sur sa santé et son bien-être physique et mental. Vous pouvez discuter des conséquences négatives à long terme d’une consommation excessive d’aliments riches en sucres, en matières grasses ou en sel, comme le développement de certaines maladies chroniques (ex. : diabète).

 

Durant l’adolescence, les jeunes devraient être encouragés à développer leurs compétences alimentaires. Ces compétences incluent notamment le fait de pouvoir lire et interpréter l’information sur les étiquettes des aliments, de connaître les techniques de conservation et de préparation sécuritaire des aliments, d’évaluer la texture ou la saveur d’un aliment, de faire une liste d’épicerie, de planifier et préparer un repas nutritif, d’utiliser les équipements appropriés ou encore de substituer les ingrédients d’une recette.

 

L’alimentation et les ados en Montérégie

  • En excluant les jus de fruits, moins du tiers des jeunes (28 %) consommeraient au moins 5 portions de légumes et fruits par jour.
  • Plus de 1 élève sur 10 ne déjeune pas les jours d’école (ex. : ne consomme aucun aliment ou boisson avant leur cours). Cette proportion augmenterait avec le niveau scolaire, autant chez les garçons que chez les filles.
  • Près de la moitié des garçons consomment de la malbouffe le midi (47 %). Cette proportion serait légèrement moindre chez les filles (39 %).

Mieux accompagner

Communiquer

  • Une alimentation saine devrait comprendre une variété d’aliments incluant des légumes et des fruits en abondance, des aliments à grains entiers, des aliments protéinés (de préférence de source végétale) et des aliments peu transformés.
  • Sensibilisez votre ado à l’importance de manger des aliments variés et nutritifs à tous les repas de la journée, incluant le déjeuner.
  • Expliquez-lui que certains aliments comme les boissons sucrées ainsi que les aliments offerts dans les commerces de restauration rapide sont peu nutritifs et contiennent des quantités importantes de gras, de sucres et de sel.
  • Rappelez-lui que ces aliments et boissons hautement transformés ne devraient être consommés qu’occasionnellement, et non tous les jours.
  • Mettez davantage en valeur les bienfaits d’une alimentation saine et évitez de mettre l’accent sur la quantité de nourriture qu’il mange ou sur son apparence physique.

Superviser/Encadrer

  • Évitez de catégoriser les aliments comme bons ou mauvais et d’imposer des restrictions alimentaires trop strictes, ce qui pourrait éventuellement entraîner des comportements alimentaires malsains comme la surconsommation des aliments « interdits »
  • Encouragez votre ado à écouter et à comprendre ses signaux de faim et de satiété.
  • Si votre jeune a des préoccupations persistantes face à certains aliments ou face à son poids ou s’il adopte certains comportements malsains avec la nourriture, tentez d’en discuter avec lui pour mieux comprendre ses préoccupations et n’hésitez pas à contacter un professionnel de la santé (ex. : médecin de famille, une nutritionniste, etc.).

Soutenir

  • En tant que parent, soyez conscient de l’influence de vos comportements sur ceux de votre jeune. Adoptez des comportements qui sont cohérents avec les messages que vous transmettez.
  • Prenez plaisir à lui faire découvrir de nouveaux aliments et de nouvelles recettes.
  • Soyez ouvert à ses préférences alimentaires et discutez-en ensemble.
  • Aidez votre ado à identifier des pistes de solutions adaptées à sa réalité.
  • Encouragez-le à remarquer la présence du marketing alimentaire, notamment dans les commerces et sur les réseaux sociaux, et invitez-le à réfléchir aux effets de la publicité sur sa consommation.

Agir sur l'environnement à la maison

  • Offrez une variété d’aliments sains et limitez la présence d’aliments hautement transformés qui sont souvent très riches en gras, en sodium et/ou en sucres.
  • Faites de l’eau le premier choix pour s’hydrater autant à la maison que lors des sorties en famille.
  • Impliquez régulièrement votre ado dans la planification et la préparation des repas, le choix des recettes ainsi que l’achat des aliments.
  • Au moment des repas, mangez en famille dans une ambiance agréable et sans écran.

Trucs et astuces

  • Profitez des repas en famille pour discuter de différents sujets qui touchent l’alimentation, par exemple : la provenance des aliments, les impacts environnementaux de nos choix alimentaires et les considérations éthiques de certaines cultures.

 

  • Pour encourager la consommation de l’eau :
    • réduisez l’offre de boissons sucrées à la maison;
    • offrez de l’eau ou de l’eau gazéifiée lors du repas;
    • aromatisez l’eau avec des fruits ou des herbes fraîches;
    • achetez une belle carafe spécialement pour vos repas en famille.

 

  • Voici quelques idées de collations saines qui peuvent être préparées à l’avance : crudités, trempettes (idéalement à base de yogourt ou de hummus), fruits, noix grillées, yogourt, mélange de type granola, galettes de riz ou craquelins, beurre de noix, fromage cottage et fruits séchés. Pour plus d’idées : consultez cette page du site Mordu de Radio-Canada.

En bref

À l’adolescence, les actions à privilégier en tant que parent pour aider votre enfant devraient lui permettre de faire des choix alimentaires nutritifs à tous les jours, de développer une relation saine avec les aliments et de développer ses compétences alimentaires.

En lui faisant découvrir une diversité d’aliments sains, en limitant la présence d’aliments hautement transformés et en prenant le temps de manger ensemble et de partager de bons moments autour de la table, c’est toute la famille qui en bénéficiera!

Ressources et outils pratiques

1. Pour vous soutenir:

Si vous vivez une situation qui vous préoccupe, il ne faut pas hésiter à en parler ou à consulter un intervenant ou un professionnel de la santé et des services sociaux :

2. Pour en savoir plus :

Page du Guide alimentaire canadien s’adressant spécifiquement aux ados

 

L’alimentation et l’image corporelle :

 

Les légumes et les fruits :

 

Les boissons sucrées :

 

Les signaux de faim et de satiété :

 

Le marketing alimentaire :

 

Pour des recettes faciles à préparer avec votre ado, consultez la section Mordu du site Web de Radio-Canada

 

Le végétarisme chez les ados


Dernière mise à jour: avril 2022

Post a Comment

Abonnez-vous à notre infolettre!

Passez En mode ado et abonnez-vous à notre infolettre
envoyée 5 fois par année.

 

Recevez une foule de trucs, conseils et ressources pour mieux comprendre
et accompagner votre ado
  dans son développement, sa santé et son bien-être.