En mode ado orange

Suivez la Direction de santé publique de la Montérégie sur Facebook:

Haut de page
Les pratiques parentales favorables

Les pratiques parentales favorables

Les jeunes en apprennent beaucoup de leurs interactions avec leurs parents et de la vie familiale à la maison. Même s’ils sont dans une période de leur vie où l’approbation des amis est certainement un facteur important dans leurs choix, l’opinion de leurs parents est encore très importante.

Personne n’est parfait et il n’existe pas de guide du parent parfait! De toute façon, la perfection n’est pas l’objectif (plusieurs en seront soulagés!). Cependant, certaines pratiques parentales sont reconnues pour avoir une influence positive sur le développement des adolescents, leur santé, leur bien-être et leur réussite éducative. Les pratiques parentales favorables peuvent même réduire l’effet de l’influence négative des autres sur les comportements à risque de son ado, et ce, même dans des milieux plus défavorisés.

Des pratiques parentales favorables, c’est quoi?

Les pratiques parentales sont tous les petits gestes posés au quotidien par les parents à l’intention de leurs enfants. Mais concrètement, les pratiques parentales favorables peuvent se regrouper en 4 grandes catégories.

Communiquer

Communiquer avec son ado en s’informant de sa journée à l’école et en s’intéressant à ce qu’il fait et à ses activités. Cela permet d’entretenir une bonne relation, de transmettre des informations et des valeurs.  Mais attention : trouver le bon moment pour parler à son ado est parfois tout un défi!

Encadrer

Les parents doivent également superviser ou encadrer leur jeune. Eh oui, la fameuse discipline! À l’adolescence, il est important d’établir des règles claires, réalistes et équitables pour les frères et sœurs. Et pas besoin d’être rigide. Au contraire, il faut prendre le temps d’en discuter avec son jeune, d’accepter de négocier et d’adapter les règles au développement de son adolescent. Il ne faut pas oublier que les conséquences doivent être logiques, cohérentes, et surtout il faut être en mesure de les appliquer.

Soutenir

Être parent c’est aussi soutenir, c’est-à-dire accompagner et être disponible pour son adolescent : souligner les efforts, féliciter les réussites, l’amener à voir différents aspects d’une situation ou d’une problématique, s’assurer qu’il sait où nous rejoindre et vice et versa, etc.

Agir sur l'environnement à la maison

Finalement, agir sur l’environnement à la maison réfère aux actions qui permettent de rendre la maison confortable, rassurante, saine, sécuritaire et favorable au développement, à la santé et au bien-être de tous les membres de la famille.

Des exemples adaptés pour chaque thématique

Vous aimeriez avoir plus d’exemples? Pour chaque thématique abordée sur ce site Web, vous trouverez des exemples de pratiques favorables. Mais n’oubliez pas que comme parent, vous êtes le meilleur juge de ce qu’il faut faire et des valeurs que vous souhaitez transmettre à votre enfant. Chaque adolescent, chaque parent est unique, ce qui implique des défis et des actions qui peuvent être différents selon la famille, la culture, le contexte, etc.

Finalement, il est important d’apporter une attention particulière lors de changements dans la vie de son jeune, comme l’entrée au secondaire, la séparation des parents, un déménagement, un premier emploi, de nouveaux amis, un nouveau partenaire amoureux, une baisse du rendement scolaire, les premières consommations, etc.

Ce sont des moments où votre ado peut être plus vulnérable. Mais ce sont aussi des moments où il peut apprendre beaucoup sur lui-même et la vie en société.

Le saviez-vous?

Certaines pratiques parentales sont à éviter :

  • Comportements contrôlants, envahissants ou agressifs;
  • Conséquences utilisant la violence;
  • Discipline incohérente ou imprévisible pour le jeune;
  • Absence de discipline.

En bref

  • Les pratiques parentales favorables influencent positivement le développement de votre adolescent.
  • Communiquer, soutenir, encadrer et agir sur l’environnement à la maison sont les principales pratiques parentales favorables.
  • Il faut porter une attention particulière lors de changements dans la vie de son jeune, car celui-ci peut être plus vulnérable.
Les pratiques parentales favorables

Trucs et astuces

  • Comme parent, se mettre En mode ado, c’est parfois inconfortable. En effet, il est possible que vous soyez mal à l’aise de discuter de certains sujets (ex. : sexualité, drogues, etc.) ou de répondre à certaines questions. Si tel est votre cas, mieux vaut exprimer votre inconfort à votre jeune, lui transmettre l’information que vous êtes capable de donner et le diriger vers une personne de confiance ou une ressource fiable (livre, site web, ligne téléphonique).

 

  • « Parler avec son ado » : c’est facile à dire, mais pas toujours facile à faire! Si vous avez de la difficulté à communiquer avec votre jeune, essayez une approche différente (par exemple, en faisant une activité avec lui, lors d’un déplacement en auto, etc.).

Ressources et outils pratiques

Être parent d’ado peut être tout un défi, mais la bonne nouvelle, c’est que cela s’apprend!

En Montérégie, plusieurs CLSC ou organismes communautaires (ex : maison de la famille) offrent des ateliers pour favoriser le développement de pratiques parentales positives. Informez-vous!

Info-Santé/Info-Social 8-1-1

Organisme communautaires: maison de la famille, maison des jeunes, etc.

Certains organismes communautaires offrent un programme de soutien aux parents d’ados. Informez-vous auprès des organismes près de chez vous.

Les intervenants scolaires sont aussi de bons alliés, notamment l’infirmière de l’école.

Votre professionnel de la santé : médecin, infirmière, super infirmière ou autre.

Dernière mise à jour: février 2020

Abonnez-vous à notre infolettre!

Passez En mode ado et abonnez-vous à notre infolettre
envoyée 5 fois par année.

 

Recevez une foule de trucs, conseils et ressources pour mieux comprendre
et accompagner votre ado
  dans son développement, sa santé et son bien-être.